Entretien : Pas de santé sans prévention

Le docteur Bernard-Pellet explique pourquoi il est beaucoup plus avantageux à tous points de vue de prévenir. Une prévention qui passe par des habitudes que chacun peut adopter mais aussi par une réforme de la recherche biomédicale.

Les modèles animaux ont-ils une valeur prédictive?

La question de savoir si les animaux peuvent être utilisés pour prédire les réactions des êtres humains aux médicaments et autres produits chimiques apparaît comme un sujet très controversé. Nos remerciements à la Ligue suisse contre la vivisection pour la traduction de cet article.

Communiqués de presse : Des scientifiques contestent la validité des expériences sur le singe

Article publié dans la revue en ligne à comité de lecture Medicolegal and Bioethics conteste la validité des expériences faites sur des singes.

Pourquoi Antidote Europe ?

Pour une science responsable

 

Des méthodes fiables d‘évaluation des risques toxiques sont plus simples, plus rapides et moins chers que les expérimentations animales. Pourquoi l’industrie ne les utilise pas?

Pourtant, il existe des méthodes fiables pour évaluer la toxicité des substances chimiques. Ces méthodes sont faciles à mettre en oeuvre, moins coûteuses que l’expérimentation animale et les résultats sont disponibles en quelques jours seulement. Pourquoi ne sont-elles pas imposées aux industriels ? C’est la question qu’Antidote Europe pose aux autorités.

Quand on sait qu’un même produit peut être déclaré inoffensif ou cancérigène selon l’espèce animale sur laquelle il est testé, il semble évident que l’expérimentation animale est un outil précieux pour obtenir l’autorisation de mise sur le marché de produits même dangereux ou pour débouter des victimes qui oseraient intenter un procès au fabricant. En vue de réaliser des bénéfices financiers, cette pratique est donc tout à fait valable ! Au détriment de la santé publique et de l’environnement.

Antidote Europe entend placer les responsables de centres de recherche privés et publics face à leur responsabilité dans la dégradation de la santé humaine, dans la pollution (réversible, encore ?) de l’environnement, dans l’hécatombe inutile d’animaux dans les laboratoires.

Antidote Europe entend dénoncer la complaisance des autorités nationales et européennes à l‘égard des multinationales chimiques et exiger que la santé humaine ne soit plus sacrifiée au chiffre d’affaire des industriels.