comit� scientifique pour une science responsable

Des scientifiques contestent la validité des expériences sur le singe

Un article publié dans la revue en ligne à  comité de lecture Medicolegal and Bioethics conteste la validité des expériences faites sur des singes.

Une équipe de scientifiques, comptant un professeur de neurosciences de l’Université de Californie à  San Diego, un médecin et un vétérinaire, vient de publier une analyse approfondie qui conteste la validité des expériences faites sur des singes pris comme modèles biologiques de l’homme. L‘étude remet en question les concepts scientifiques qui sous-tendent l’utilisation d’animaux considérés comme “modèles” des maladies humaines.

L’article ci-dessous (1) a été publié le 6 décembre 2011 dans la revue en ligne à  comité de lecture Medicolegal and Bioethics. Cette très rigoureuse critique scientifique s’adresse en premier lieu aux chercheurs qui utilisent des animaux, mais aussi au grand public et aux particuliers et organisations qui financent l’expérimentation animale. “Les preuves scientifiques s’accumulent contre l’utilisation d’animaux, et en particulier des singes, dans la recherche biomédicale”, dit Ray Greek, médecin anesthésiste et principal auteur de l’article. “Ceci a d’importantes implications légales et éthiques.”

Des sondages d’opinion ont montré que le grand public était réticent quant à  l’utilisation de primates non humains pour la recherche scientifique. Par exemple, 80% des personnes qui ont répondu à  la consultation publique de la Commission européenne sur la révision de la Directive 86/609/CEE (sur la protection des animaux de laboratoire) pensent que l’utilisation de primates dans les laboratoires “n’est pas acceptable” (2). Ce taux serait probablement plus fort encore si l’opinion publique était informée du fait que les résultats obtenus sur des animaux ne permettent pas de prédire les réactions physiologiques et pathologiques humaines.

(1) http://www.dovepress.com/articles.php?article_id=8799 
(2)http://ec.europa.eu/environment/chemicals/lab_animals/pdf/results_citizens.pdf

CONTACT

André Ménache
Mob: (0790) 644-6889



Communiqués de presse

Les perturbateurs endocriniens courent toujours

26 septembre 2013: Un rapport du gouvernement sur les perturbateurs endocriniens prévoit de tester 5 substances par an sur trois ans... Et pourquoi pas les 800 substances suspectées par l'OMS en quelques mois ? Antidote Europe fournit la méthode.

STOP VIVISECTION : 550 000 signatures et plus !

wolinski 23 août 2013: Paris, le 23 août 2013 - Plus de 550.000 Européens ont déjà voté auprès de la Commission européenne contre l’expérimentation animale. Objectif avant le 31 octobre : un million de signatures ! Pour protester contre la directive relative à la protection

STOP VIVISECTION accueillie au Parlement européen

11 juillet 2013: Perpignan, le 8 juillet 2013 - L'initiative citoyenne européenne "STOP VIVISECTION" vient d'être présentée au Parlement européen : une étape importante pour la recherche biomédicale et la participation des citoyens européens aux choix fondamentaux pour l'avenir.

« Stop Vivisection » présentée au Parlement européen

21 juin 2013: Perpignan, le 20 juin 2013 - L’initiative citoyenne européenne « Stop Vivisection » sera présentée au Parlement européen le 26 juin prochain. L’événement sera organisé par les eurodéputés Sonia Alfano (ALDE), Jo Leinen (SD), Cristiana Muscardini (ECR) et Michèle Striffer (PPE). Une

15 juin : Journée citoyenne contre l’expérimentation animale

13 juin 2013: Communiqué de presse   15 juin : Journée citoyenne contre l’expérimentation animale   Perpignan, le 13 juin 2013 - Le 15 juin 2013 sera la Journée « Stop Vivisection », une journée consacrée à la collecte de signatures pour l’initiative citoyenne européenne

Archives

   2013

   2012

   2011

   2010

   2009

   2008

   2007

   2005