comit� scientifique pour une science responsable

L’expertise d’Antidote Europe reconnue

Les données de toxicogénomique obtenues sous la direction d’Antidote Europe pour 22 substances ont été enregistrées dans une base de données internationale, ce qui prouve la reconnaissance de la qualité de ces expériences.

Pour prouver la fiabilité et la faisabilité d’expériences de toxicogénomique, Antidote Europe avait dirigé une étude, par cette méthode, de 28 substances chimiques parmi les plus présentes dans notre environnement et susceptibles d’affecter notre santé. Les résultats de 22 de ces analyses viennent de recevoir leur numéro d’enregistrement dans la base internationale spécialisée MIAME (Minimum Information About a Microarray Experiment ; numéros d’accès : E-TOXM-31 pour les expériences, A-MEXP-798 pour le design de la puce).

Outre que ce numéro est un préalable indispensable pour une publication dans la plupart des revues scientifiques les plus qualifiées et prestigieuses, il n’est délivré qu’après examen des données et uniquement si les expériences se sont bien déroulés selon les standards internationaux. L’expertise d’Antidote Europe dans ce domaine est donc ainsi reconnue par la communauté scientifique internationale.

La toxicogénomique est une méthode d‘évaluation de la toxicité des substances chimiques. Elle est fiable pour l’homme, rapide et relativement peu onéreuse. Tout le contraire des actuels tests basés sur l’expérimentation animale, qualifiés de “mauvaise science” par un responsable scientifique de la Commission européenne.

Antidote Europe s’emploie depuis plus de deux ans à  ce que la toxicogénomique soit rendue obligatoire dans le règlement REACH et a obtenu qu’elle soit inscrite officiellement dans le préambule de ce règlement européen sur les substances chimiques entré en vigueur le 1er juin dernier.

Antidote Europe est une association à  but non lucratif, créée par des chercheurs issus du CNRS, oeuvrant pour une meilleure prévention en matière de santé humaine.



Communiqués de presse

Les perturbateurs endocriniens courent toujours

26 septembre 2013: Un rapport du gouvernement sur les perturbateurs endocriniens prévoit de tester 5 substances par an sur trois ans... Et pourquoi pas les 800 substances suspectées par l'OMS en quelques mois ? Antidote Europe fournit la méthode.

STOP VIVISECTION : 550 000 signatures et plus !

wolinski 23 août 2013: Paris, le 23 août 2013 - Plus de 550.000 Européens ont déjà voté auprès de la Commission européenne contre l’expérimentation animale. Objectif avant le 31 octobre : un million de signatures ! Pour protester contre la directive relative à la protection

STOP VIVISECTION accueillie au Parlement européen

11 juillet 2013: Perpignan, le 8 juillet 2013 - L'initiative citoyenne européenne "STOP VIVISECTION" vient d'être présentée au Parlement européen : une étape importante pour la recherche biomédicale et la participation des citoyens européens aux choix fondamentaux pour l'avenir.

« Stop Vivisection » présentée au Parlement européen

21 juin 2013: Perpignan, le 20 juin 2013 - L’initiative citoyenne européenne « Stop Vivisection » sera présentée au Parlement européen le 26 juin prochain. L’événement sera organisé par les eurodéputés Sonia Alfano (ALDE), Jo Leinen (SD), Cristiana Muscardini (ECR) et Michèle Striffer (PPE). Une

15 juin : Journée citoyenne contre l’expérimentation animale

13 juin 2013: Communiqué de presse   15 juin : Journée citoyenne contre l’expérimentation animale   Perpignan, le 13 juin 2013 - Le 15 juin 2013 sera la Journée « Stop Vivisection », une journée consacrée à la collecte de signatures pour l’initiative citoyenne européenne

Archives

   2013

   2012

   2011

   2010

   2009

   2008

   2007

   2005