Lettre au Président de la Commission Européenne (15 mai 2015)

Monsieur Jean Claude Juncker
Président de la Commission Européenne
200 rue de la Loi
1049 Bruxelles

Monsieur le Président,

Je me réfère à la lettre envoyée le 5 mai dernier, qui vous faisait part de notre crainte que les dispositions de la Régulation 211 de 2011 ne soient pas appliquées au cours de l’audition de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Stop Vivisection ».

Nous avons malheureusement dû constater, à l’audition du 11 mai, que nos craintes étaient fondées, et même au-delà. L’audition publique réglementaire était en réalité un débat contradictoire biaisé en notre défaveur.

  • Les 3 « rounds » du débat avaient été donnés à des « experts » qui n’avaient pas participé à l’ICE, dont l’un (Barré-Sinoussi) nous était franchement hostile,. Le second (McIvor) était favorable au concept des « 3R » que prône la Commission Européenne, que nous jugeons obsolète depuis de nombreuses années. L’exposé du troisième, qui s’était déplacé exprès de Californie, a été arrêté prématurément par le Président de la séance.
  • Le président de la séance a également mis fin prématurément à mon exposé introductif.
  • Les organisateurs de l’ICE n’ont pas été autorisés à répondre aux remarques des Membres du Parlement présents.

En ce surlendemain de la Journée de l’Europe (9 mai), ce qui devait être une audition publique par le Parlement s’est déroulée selon des dispositions qui n’ont rien à voir avec celles, démocratiques, instaurées par la Régulation 211 de 2011 concernant l’ICE. Il est à craindre que le Parlement Européen n’ait pas été mis en situation de prendre la pleine mesure des enjeux, de santé publique notamment, qui ont motivé les 1.1 millions de signataires de l’ICE et les millions d’adhérents des  250 associations qui l’ont soutenue..

Recevez, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

Copies à:

  • Martin Schulz, Président du Parlement
  • « The ECI Campaign »

Les organisateurs de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) sont les avocats de plus d’un million de citoyens qui ont signé l’ICE, et de plusieurs millions d’autres, adhèrent des quelques 250 associations de l’Union Européenne (UE) qui ont participé à l’ICE. L’intitulé de l’ICE concerne aussi bien ceux qui, au nom de la compassion et/ou pour des raisons philisophiques, éprouvent de la compassion pour les animaux, que ceux qui contestent la validité  de la notion d’animaux « modèles » de l’homme.

L’association de scientifiques Antidote Europe (AE) a pour objectif de mettre en œuvre les progrès scientifiques au bénéfice de la santé humaine.  Dès sa création, il est apparu que la notion d’un animal « modèle » de l’homme est d’une part absurde, d’autre part induit très souvent en erreur.