News

Communiqués de presse : Qu'y aurait-il à craindre d'un débat sur l'expérimentation animale ?

Antidote Europe vient d’envoyer au Directeur général du CNRS, à celui de l’INSERM et à celui de l’INRA, une lettre demandant que ces EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique) , qui consacrent une part importante de leurs budgets à l’expérimentation avec des modèles animaux, prennent position sur une question simple mais essentielle : les évaluations des risques sanitaires humains sur des animaux considérés comme modèles biologiques de l’homme, sont-elles pertinentes et scientifiquement justifiées ?

Un moucheron attaque l'empire des OGM

Article de Claude Reiss, président d’Antidote Europe

Commentaire de Claude Reiss, président d'Antidote Europe

La coupe est pleine par Claude Reiss

Etude "Test cancer" : mission accomplie !

Nos cellules nerveuses n’aiment pas les pesticides ! Une étude sans expérimentation animale le démontre.

Pourquoi Antidote Europe ?

 

Bien qu’ils vivent dans les pays développés au cours de l‘ère de la connaissance scientifique sans précédent avec l’accès à  la technologie médicale moderne, les gens beaucoup plus souffrent de maladies graves. Antidote Europe expose et explique ce paradoxe.

Malgré un volume croissant de publications scientifiques, spécialisées ou vulgarisées, malgré des appels sans cesse répétés dans les media en faveur de la recherche biomédicale et témoins du dynamisme de cette recherche et de l’importance des crédits qui lui sont consacrés, force est de constater que le nombre d’individus atteints de maladies graves dans les pays développés, c’est-à -dire dans les pays où ces moyens sont mis en oeuvre, ne cesse d’augmenter. La santé humaine se dégrade et celle de l’environnement aussi.

En tant que raison principale de ce paradoxe, Antidote Europe a identifié la persistance de méthodes de recherche archaïques, obsolètes et dont l’efficacité n’a jamais été prouvée, en particulier, le recours à  l’expérimentation animale.

Cette pratique est contestée depuis ses origines mais s’est imposée à  grande échelle dès la fin du XIXe siècle et a été rendue, dans certains cas, obligatoire dans la première moitié du XXe siècle sous la pression de ses défenseurs et en dépit des nombreuses et, pour certaines, illustres voix qui, de tout temps, s’y sont opposées pour des raisons morales ou scientifiques.

Antidote Europe n’entend pas entrer dans le débat éthique sur les droits des animaux.

Read more

Un comité scientifique

Pour une science responsable

Pourquoi l'Europe ?