Communiqués de presse : Qu'y aurait-il à craindre d'un débat sur l'expérimentation animale ?

Antidote Europe vient d’envoyer au Directeur général du CNRS, à celui de l’INSERM et à celui de l’INRA, une lettre demandant que ces EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique) , qui consacrent une part importante de leurs budgets à l’expérimentation avec des modèles animaux, prennent position sur une question simple mais essentielle : les évaluations des risques sanitaires humains sur des animaux considérés comme modèles biologiques de l’homme, sont-elles pertinentes et scientifiquement justifiées ?

Un moucheron attaque l'empire des OGM

Article de Claude Reiss, président d’Antidote Europe

Commentaire de Claude Reiss, président d'Antidote Europe

La coupe est pleine par Claude Reiss

Etude "Test cancer" : mission accomplie !

Nos cellules nerveuses n’aiment pas les pesticides ! Une étude sans expérimentation animale le démontre.

Entretien : Expérimentation animale : tout sauf scientifique !

Un nouveau témoignage d’un médecin britannique le confirme : expérimenter sur des animaux ne permet pas de trouver des remèdes pour l’homme. Cette pratique persiste surtout car elle est très lucrative et permet de “publier”. Dans l’intérêt de notre santé, nous devrions cesser de sacrifier des animaux et nous tourner tout d’abord vers une bonne hygiène de vie.

Communiqués de presse : Une étude scientifique démontre les effets néfastes de mélanges de certains pesticides couramment utilisés

Une étude subventionné par Antidote Europe démontre les effets néfastes de mélanges des pesticides pyrimethanil, cyprodinil and fludioxonil.

Communiqués de presse : Le lien entre le code de Nuremberg et notre santé

La science a évolué depuis 65 ans, suite a la deuxième guerre mondiale mais pas les lois.

Communiqués de presse : Claude Reiss sur France Inter

Bonjour, Nous avons le plaisir de vous informer que Claude Reiss sera en direct sur France Inter demain mardi 10 juillet à  14h.L‘émission portera sur les effets toxiques des substances chimiques. N’hésitez pas à  faire suivre ce message à  tous vos contacts. Bien cordialement, L‘équipe d’Antidote Europe

Tweet

Test cancer


La toxicogénomique est un moyen rapide, efficace pour tester les effets toxiques - y compris le cancer - de produits chimiques. Nous menons une étude toxicogénomique de produits chimiques largement utilisés et apporter les résultats à  l’ombudsman de l’UE comme un appel pour l’introduction de la toxicogénomique.

 

Notre campagne principale vise à  faire adopter la toxicogénomique en tant que méthode de test de toxicité des substances chimiques, par les autorités de réglementation, notamment dans le cadre de REACH. Cette méthode présente de nombreux avantages : est fiable, rapide, relativement peu coûteuse et se pratique sans recours à  l’expérimentation animale.

Nous avons déjà  obtenu que cette méthode soit explicitement mentionnée dans le préambule du réglement REACH adopté le 18 décembre 2006 et que le Sénat belge demande la création d’un Centre de toxicogénomique en Belgique.

Nous l’avons mise en oeuvre pour tester 28 substances chimiques, notamment le bisphénol A qui a fortement intéressé les médias et nous a valu de nombreux échos médiatiques, pour certains dans des médias très lus, écoutés ou regardés.

Face à  l’inertie des autorités, nous avons déposé une plainte auprès du Médiateur européen, demandant que cette méthode soit immédiatement validée.

Afin d’appuyer encore plus notre argumentation et nos démarches, nous avons décidé de faire une nouvelle étude scientifique pour mettre en évidence des propriétés toxiques, notamment cancérigènes, de substances auxquelles nous pouvons être exposés. Cette nouvelle étude doit enrichir la première (celle que nous avons réalisée en 2005) par des améliorations techniques et par de nouvelles données sur des substances différentes.

A cet effet, nous lancions en juillet 2008, le projet “Test cancer”. Nous remercions toutes les personnes qui ont rapidement et généreusement répondu à  notre appel.

L‘étude que nous avions initialement prévue n’ayant pas pu se faire en raison d’une collecte de fonds insuffisante, nous avons envisagé d’autres possibilités, par exemple une étude bibliographique mais celle-ci n’a pas pu se faire non plus, en raison du manque de disponibilité du personnel de l’organisation que nous avions contactée et qui aurait pu être notre partenaire pour cette étude.

Début 2009, nous avons donc pris de nouveaux contacts et, en mai, nous sommes heureux d’annoncer la signature d’un contrat de recherche avec une université britannique pour la réalisation d’une étude, par toxicogénomique, de plusieurs pesticides, avec les fonds recueillis et dans le cadre, donc, de ce projet “Test cancer”.

L‘étude devant s‘étaler sur plusieurs mois, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien, afin qu’Antidote Europe puisse continuer à  exister, à  oeuvrer pour une science moderne et responsable, à  informer les autorités et les médias, à  vous informer. Nous comptons sur vous !

Abonnez-vous à  notre revue trimestrielle, La Notice d’Antidote, afin de suivre tous les détails de nos actions et de recevoir des informations pertinentes sur notre domaine d’action et pour votre santé !