News

Communiqués de presse : Qu'y aurait-il à craindre d'un débat sur l'expérimentation animale ?

Antidote Europe vient d’envoyer au Directeur général du CNRS, à celui de l’INSERM et à celui de l’INRA, une lettre demandant que ces EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique) , qui consacrent une part importante de leurs budgets à l’expérimentation avec des modèles animaux, prennent position sur une question simple mais essentielle : les évaluations des risques sanitaires humains sur des animaux considérés comme modèles biologiques de l’homme, sont-elles pertinentes et scientifiquement justifiées ?

Un moucheron attaque l'empire des OGM

Article de Claude Reiss, président d’Antidote Europe

Commentaire de Claude Reiss, président d'Antidote Europe

La coupe est pleine par Claude Reiss

Etude "Test cancer" : mission accomplie !

Nos cellules nerveuses n’aiment pas les pesticides ! Une étude sans expérimentation animale le démontre.

500 morts liés au médicament "Mediator"

 

Date

jeudi 25 novembre 2010 (updated mardi 15 août)

Tweet

Voila ce qui arrive quand les autorités de réglementation laissent l’industrie pharmaceutique libre de choisir l’espèce animale pour tester un médicament.

Le Mediator est encore un triste exemple de ce qui arrive quand les autorités de réglementation laissent l’industrie pharmaceutique libre de choisir l’espèce animale la plus “adéquate” pour tester un médicament. On a déja constaté les effets de cette pratique avec le fameux Vioxx, retiré en 2004. Bien que ce produit ait eu des effets “cardioprotecteurs” chez la souris, de nombreux patients humains traités avec ce médicament ont souffert de problèmes cardiaques et
vasculaires cérébraux (environ 150 000 morts). Il serait temps de revoir la réglementation concernant l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de médicaments destinés à  l’homme. Comment se fait-il que des tests sur des animaux soient obligatoires alors que des tests bien plus fiables et modernes, sur cellules humaines, par exemple, ne soient que facultatifs ?

Regardez l’article suivant dans Le Monde.