Contact : 25 rue Jacques Callot - 66000 Perpignan - France
info@antidote-europe.org
Tel : 33 (0)4 68 80 53 32
Lundi et jeudi de 10h30 à 18h / Monday and Thursday from 10h30 to 18h
Accueil
Informez-vous
Presse
Adhérer

Communiqué de presse - 15 juin 2005

Antidote Europe reçue par le rapporteur de REACH

Des représentants du comité scientifique Antidote Europe étaient reçus le 15 juin, au Parlement européen à Bruxelles, par M. Guido Sacconi, le rapporteur du projet REACH, personnage très important dans le processus de mise en place de cette future législation européenne en matière de produits chimiques.

M. Sacconi a déjà reçu plus de 1000 amendements proposés, sur lesquels les députés européens vont se pencher dans le courant de l'été, avant le vote en session plénière au Parlement européen à Strasbourg, prévu en octobre prochain. Industriels et ONGs veulent se faire entendre. Une agence européenne sera créée pour l'enregistrement des substances chimiques.

Antidote Europe propose que cette agence se dote des moyens d'évaluer de façon indépendante la toxicité des substances, en plus de continuer à exiger des fabricants qu'ils fournissent toutes les données concernant leurs produits. Pour faire cette évaluation, l'association propose un Programme de toxicologie scientifique (PTS), qui, contrairement à la toxicologie sur animaux ou à certaines méthodes substitutives utilisées couramment de nos jours, est fiable puisque l'on interroge des cellules HUMAINES en culture, peu coûteux car facilement automatisable, et très rapide puisque les résultats sont disponibles en quelques jours.

Le PTS se fonde sur la génomique (connaissance de la fonction des gènes humains) et les puces à ADN (dispositif pour détecter d'éventuels dysfonctionnements de ces gènes). Des programmes de toxicogénomique sont en cours d'implémentation aux Etats-Unis. De grandes puces à ADN sont utilisées dans ce pays, générant des flots d'informations qu'il est parfois difficile d'interpréter. Antidote Europe a trouvé une solution à ce problème et a démontré l'efficacité du PTS en évaluant plusieurs substances dont la toxicité sera dévoilée au cours d'une prochaine conférence de presse.