Contact : 25 rue Jacques Callot - 66000 Perpignan - France
info@antidote-europe.org
Tel : 33 (0)4 68 80 53 32
Lundi et jeudi de 10h30 à 18h / Monday and Thursday from 10h30 to 18h
Accueil
Informez-vous
Presse
Adhérer

Communiqué de presse - 13 novembre 2006

Antidote Europe récompensée par la Fondation Prince Louis de Polignac

Paris, 13 novembre 2006 - Association créée par des scientifiques oeuvrant pour une meilleure prévention en matière de santé humaine, Antidote Europe a reçu, le 10 novembre dernier, le Prix du Conseil d'administration de la Fondation Prince Louis de Polignac. Ce Prix, d'un montant de 5000 euros, était décerné sur proposition de la Présidente du Conseil d'administration, Madame le Juge Irène Daurelle.

Ce Prix récompense et encourage les travaux d'Antidote Europe, notamment son Programme de toxicologie scientifique, une approche nouvelle de la toxicogénomique qui permet de mettre en évidence les effets nocifs des substances chimiques, de façon fiable, rapide, économique et sans recourir aux tests sur des animaux, tests de plus en plus décriés, qualifiés de "mauvaise science" par l'un des principaux responsables scientifiques de la Commission européenne.

Proposant déjà la toxicologie du futur, Antidote Europe est très sensible à cette distinction et très reconnaissante envers Madame Daurelle pour sa présentation à la fois juste et enthousiaste des travaux de l'association, envers le Prince Albert de Monaco qui a ensuite cité Antidote Europe au cours de la cérémonie, envers le Prince Laurent de Belgique qui a, après la remise des Prix, écouté attentivement Claude Reiss, président d'Antidote Europe, à l'heure où le Sénat de son pays s'apprête à voter sur une proposition de résolution en faveur d'un Centre belge de toxicogénomique.

Le Parlement européen a approuvé un amendement proposant la toxicogénomique comme méthode de test dans le projet REACH (future réglementation européenne en matière de substances chimiques). Antidote Europe et les plus de 130 associations européennes qui la soutiennent espèrent que cet amendement sera bien retenu dans la version finale de REACH, dans l'intérêt de la santé humaine et de l'environnement, les deux principaux objectifs de REACH.