Entretien : Pas de santé sans prévention

Le docteur Bernard-Pellet explique pourquoi il est beaucoup plus avantageux à tous points de vue de prévenir. Une prévention qui passe par des habitudes que chacun peut adopter mais aussi par une réforme de la recherche biomédicale.

Les modèles animaux ont-ils une valeur prédictive?

La question de savoir si les animaux peuvent être utilisés pour prédire les réactions des êtres humains aux médicaments et autres produits chimiques apparaît comme un sujet très controversé. Nos remerciements à la Ligue suisse contre la vivisection pour la traduction de cet article.

Communiqués de presse : Des scientifiques contestent la validité des expériences sur le singe

Article publié dans la revue en ligne à comité de lecture Medicolegal and Bioethics conteste la validité des expériences faites sur des singes.

500 morts liés au médicament "Mediator"

 

Date

jeudi 25 novembre 2010 (updated mardi 15 août)

Tweet

Voila ce qui arrive quand les autorités de réglementation laissent l’industrie pharmaceutique libre de choisir l’espèce animale pour tester un médicament.

Le Mediator est encore un triste exemple de ce qui arrive quand les autorités de réglementation laissent l’industrie pharmaceutique libre de choisir l’espèce animale la plus “adéquate” pour tester un médicament. On a déja constaté les effets de cette pratique avec le fameux Vioxx, retiré en 2004. Bien que ce produit ait eu des effets “cardioprotecteurs” chez la souris, de nombreux patients humains traités avec ce médicament ont souffert de problèmes cardiaques et
vasculaires cérébraux (environ 150 000 morts). Il serait temps de revoir la réglementation concernant l’autorisation de mise sur le marché (AMM) de médicaments destinés à l’homme. Comment se fait-il que des tests sur des animaux soient obligatoires alors que des tests bien plus fiables et modernes, sur cellules humaines, par exemple, ne soient que facultatifs ?

Regardez l’article suivant dans Le Monde.